“Les femmes qui ont un corps comme moi peuvent être célébrées”: Megan Thee Stallion

“Les femmes qui ont un corps comme moi peuvent être célébrées”: Megan Thee Stallion

juillet 22, 2021 0 Par Le pouce

“Hot Girl Summer” est maintenant terminé, puisque Megan Thee Stallion devient la première rappeuse à apparaître sur la couverture du numéro Swimsuit de Sports Illustrated.

L’une des trois stars distinctes de la couverture, le musicien texan est rejoint par la star du tennis Naomi Osaka et le mannequin Leyna Bloom qui seront également en tête du numéro annuel qui cette année se concentre sur la communauté comme thème.

“C’était vraiment un rêve pour moi d’être sur Sports Illustrated Swimsuit”, a déclaré le joueur de 25 ans à CNN par e-mail. “Et être la première rappeuse ? Qui d’autre choisiraient-elles ? Je suis juste heureuse qu’elles aient choisi la Hot Girl Coach !”

Son succès risqué “WAP”, mettant en vedette Cardi B, a divisé Internet en deux en 2020, les critiques qualifiant le morceau ” d’attaque contre les valeurs américaines ” – mais le message de la positivité sexuelle féminine a touché une corde sensible chez les auditeurs du monde entier.

Maintenant, la superstar mondiale a reçu une nouvelle plate-forme pour diffuser son message.

“Tourner la couverture m’a fait me sentir vraiment autonome et heureuse”, a-t-elle déclaré à CNN. “Cela m’a fait du bien de savoir que les femmes qui ont un corps comme moi peuvent être célébrées. Pas seulement les types standard que nous avons vus auparavant.”

Selon Nielsen Music , “WAP” a enregistré un nombre record de 93 millions de streams aux États-Unis la semaine après sa sortie en août dernier, se classant en tête du classement Billboard Hot 100 pendant trois semaines consécutives.

La popularité explosive de Megan Thee Stallion peut au moins en partie être attribuée à sa défense de la positivité corporelle. Chaque morceau est une lettre d’amour sans vergogne aux courbes, à la confiance et au désir charnel. Avant de lancer son single “Body” aux American Music Awards en novembre de l’année dernière, la rappeuse a prêché un message motivant d’amour-propre :

“J’aime mon corps. Chaque courbe, chaque centimètre, chaque marque, chaque fossette est une décoration sur ma tempe. Mon corps est à moi. Et personne ne le possède à part moi”, a-t-elle déclaré dans un message préenregistré diffusé alors qu’elle montait sur scène. . “Et qui j’ai choisi de laisser entrer a tellement de chance. Vous pensez peut-être que mon corps n’est pas parfait, et il ne le sera probablement jamais, mais quand je me regarde dans le miroir ? J’aime ce que je vois.”

En mars, avant que sa couverture ne soit connue, Bloom était déjà entrée dans l’histoire lorsqu’il a été révélé qu’elle deviendrait la première femme transgenre noire et asiatique à figurer dans un numéro de Swimsuit.

Facebook Comments Box