Atelier de formation “Women journalits for investigation ” : 48h pour initier les femmes journalistes

Atelier de formation “Women journalits for investigation ” : 48h pour initier les femmes journalistes

août 31, 2022 1 Par Le pouce

Officiellement lancée mardi 30 août 2022 à l’hôtel Assouka, la formation des femmes journalistes prenant part au projet “Women journalits for investigation” qui dure deux jours est une opportunité pour sortir les femmes des médias de leurs traditionnelles activités e reportage et compte rendus. Une occasion pour celles-ci de de se lancer dans les sujets d’intérêt public.


Venues de tous les départements du Bénin, elles sont une vingtaine environ à être emballées dans ce projet initié par DG Partners Ong avec l’appui financier de l’ambassade des États-Unis près le Bénin. L’objectif de cet atelier : aguerrir les femmes journalistes d’investigation bientôt lancées sur le terrain pour une durée d’un mois. À l’occasion, les participantes ont ainsi eu l’honneur d’écouter les expériences de leurs aînés qui n’ont ménagé aucun effort pour marquer de leur présence à la cérémonie officielle d’ouverture de l’atelier de formation. Ladite cérémonie a connu la présence de la présidente en exercice de l’Union des Professionnels des Médias du Bénin (UPMB) qui a saisi l’occasion pour réitérer son engagement et celui de l’UPMB à collaborer avec DG Partners Ong.

Elle a invité les femmes journalistes à occuper pleinement l’espace dans ce qu’elles ont choisi de faire. “On peut décider de faire de l’investigation dans tous les domaines possibles. C’est d’arriver à sortir du rôle traditionnel, du simple journaliste et du factuel qu’on a l’habitude de faire. Il est important pour tout journaliste de faire de l’investigation” a-t-elle laissé entendre. Abondant dans le même sens, la présidente de l’ONG DG Partners, Dorice Djeton a martelé le fait qu’il ne s’agit que d’un début et que l’initiative pour accompagner plus de femmes à aller vers l’investigation sera pérennisée et s’étendra à plus de femmes journalistes béninoises. “Le besoin d’outiller et d’impliquer les femmes dans l’investigation s’est toujours fait ressentir. L’ambassade des États-Unis a donc vu juste en soutenant une initiative qui vient combler un vide dans la presse béninoise.” A-t-elle expliqué.

Elle a par ailleurs souligné l’importance que revêt cette formation de deux jours qui s’articule autour d’une dizaine de modules sur les questions pratiques du journalisme d’investigation. Face à un constat triste de la réticence des femmes journalistes à aller vers l’investigation, Gérard Guèdègbé, formateur sur le projet a souligné également l’importance de ce projet en déplorant le fait que les femmes journalistes soient plus souvent retrouvées “dans les couloirs de divertissement “.

Procédant au lancement officiel, la Présidente de l’UPMB, Zackiath Latoundji se réjouit de l’initiative et promet accompagner afin de permettre à ces femmes journalistes de ne pas abandonner l’investigation en chemin. Pour elle, le chantier est large et il faut s’y accrocher pour permettre aux femmes journalistes de prouver leur capacité d’investir dans les sujets d’intérêt public “.


Au cours des deux jours, les femmes journalistes seront entretenues entre autres sur les caractéristiques spécifiques, qualités et esprit d’investigation, la méthode de l’enquête par hypothèse, l’élaborabation d’un dossier d’enquête : le synopsis et le budget.

Eunice DOSSOU-KITTI (Stag)

Facebook Comments Box