Nigeria : quand un commissaire de police accusé de pot-de-vin par l’influenceur arnaqueur Hushpuppi lui répond sur page Facebook

Nigeria : quand un commissaire de police accusé de pot-de-vin par l’influenceur arnaqueur Hushpuppi lui répond sur page Facebook

juillet 30, 2021 0 Par Le pouce

Abba Kyari, célèbre au Nigeria pour avoir mené des enquêtes très médiatisées répond à son accusateur sur sa page Facebook.

Et pour cause, la police nigériane a ordonné jeudi l’ouverture d’une enquête sur un de ses chefs après qu’une célébrité nigériane des réseaux sociaux actuellement jugée pour fraude aux Etats-Unis eut affirmé qu’il était son complice.

Le commissaire de police adjoint Abba Kyari a été mis en cause par l’influenceur nigérian Ramos Abbas, connu sous le nom de Hushpuppi, qui a plaidé coupable de blanchiment d’argent et d’autres crimes, selon des documents judiciaires américains. La police nigériane a déclaré avoir “ordonné une enquête interne” après avoir reçu un acte d’accusation du Federal Bureau of Investigation (FBI) contre Abba Kyari, selon ce communiqué signé du porte-parole de la police, France Mba rapporté par Africanews.

Faut il le souligner, les arnaques cybercriminelles de Hushpuppi ont couté à ses victimes près de 24 millions de dollars (20 millions d’euros) au total, affirme le FBI. Ce Nigérian de 37 ans, affichant un style de vie luxueux sur les réseaux sociaux, a participé “à un stratagème élaboré pour voler plus de 1,1 millions de dollars (920 000 euros) à un homme d’affaire qui souhaitait financer la construction d’une école au Qatar”, selon le FBI.

L’influenceur avoue avoir payé au commissaire de police Abba Kyari un pot-de-vin afin qu’il arrête un de ses anciens associés, Kelly Chibuzo Vincent

 Il a en outre plaidé coupable dans cette affaire “ainsi que pour plusieurs autres arnaques en ligne”, ajoute l’agence américaine.

Abba Kyari, célèbre au Nigeria pour avoir mené des enquêtes très médiatisées, a nié les allégations portées contre lui.“Personne n’a demandé d’argent à Abbas Hushpuppi et personne n’a collecté d’argent de lui”, a écrit le policier sur sa page Facebook.

L’integralité de son message

Facebook Comments Box