Fiscalité : Articoin sensible les artisans sur le régime applicable à leur catégorie professionnelle

Fiscalité : Articoin sensible les artisans sur le régime applicable à leur catégorie professionnelle

février 13, 2024 0 Par Le pouce

Articoin, la plateforme béninoise de promotion des produits issus de l’artisanat a organisé, ce samedi 10 février 2024 à l’attention des artisans une formation sur la fiscalité qui leur est applicable. Cette séance d’échanges qui s’est tenue à Minontin, a été dirigée par les cadres de la direction des impôts.

 

Jeanne HOUNKPE

Venus des quatre coins de la ville de Cotonou, d’Abomey-Calavi et bien d’autres contrées du Bénin, ils étaient tous présents ou représentés à cette conférence publique. Son objectif principal : sensibiliser les artisans sur la fiscalité qui est applicable à leur catégorie professionnelle. Pour le succès de l’évènement, Articoin, l’entreprise organisatrice a visé et a misé les meilleurs experts disponibles et outillés pour la formation. Notamment, Wenceslas HADONOU et Roger SOBABE, respectivement Chef du service de Gestion du CIPE 4 Cotonou et Chef du Service de la Législation et de la Coopération Internationale.

 

« Les contribuables relevant de l’impôt sur les bénéfices d’affaires mais dont le chiffre d’affaires est inférieur ou égal à un seuil fixé par arrêté du ministre en charge des finances, sont, quelle que soit la nature de leur activité, soumis à une contribution unique dénommée taxe professionnelle synthétique », ont éclairé les communicateurs avant de préciser que « la taxe professionnelle synthétique est déterminée par application au montant des recettes annuelles réalisées, d’un taux de 5% quelle que soit la nature de l’activité » et que « le montant de l’impôt ne peut être inférieur à dix mille (10 000) francs CFA ».

De même, il est utile de rapporter que les conférenciers ont attiré l’attention des artisans sur le fait que « la TPS est payée en deux acomptes provisionnels calculés sur la base de l’impôt de l’année précédente ; le premier au plus tard le 10 février et le second, au plus tard le 10 juin de chaque année ».

Enfin, ils ont rappelé que « tout retard dans le paiement donne lieu à l’application d’une majoration de 10% du montant des sommes dont le versement est différé ».

 

Organisateurs et participants apprécient…

Ils étaient plusieurs dizaines à prendre part à cette formation. « J’aurais regretté si je n’étais pas venu, aujourd’hui », confessera Justin SOSSA, un artisan ayant participé à la formation. Mais il n’est pas le seul à dire tout le bien que la participation à la formation lui a fait. Dame Géneviève AGOSSA en est aussi toute contente. « Désormais, je sais comment m’orienter », a-t-elle affirmé.

 

Effroisine TOGNI est la directrice générale d’Articoin. Elle s’est félicitée de l’initiative. « Le besoin était là ; nous l’avons constaté dans nos relations avec les artisans et nous avons juste travaillé à aider à la résolution du problème », a-t-elle expliqué avant de promettre que les réflexions sont en cours afin d’améliorer les conditions de travail et de vie des artisans.

Facebook Comments Box